Depuis quelques années, ça n’a jamais été une surprise : l’Europe avance beaucoup moins vite que les Etats-Unis et l’Asie. Ces deux derniers, contrairement à nous, profitent bel et bien de la reprise économique. Bien que les Etats-Unis ait des dettes faramineuses, bien que la Chine soit vraisemblablement en période de surchauffe, peu importe : ces pays font de la croissance, génèrent des richesses et ainsi, font tourner la machine.

 

 

 

 

 

Au premier trimestre 2010, alors que la France fait 0.1% de croissance, les USA font 3.2%. Alors que le Royaume-Uni voit sa croissance augmenter sur la même période de 0.2%, la Chine elle voit la sienne s’envoler à 11.9%. Plus fort encore, le leader habituel européen, l’Allemagne, affiche une croissance de 0.2% au 1er trimestre 2010, quand Singapour affiche une performance exceptionnelle de …38.2% !

 

L’Espagne a ce vendredi annoncé une baisse des prévisions de croissance pour 2010, révisant sont taux de 1.8% à 1.3%. Le pays, comme tout le monde le sait, a basculé dans une politique d’austérité.

 

 

 

Comme l’a annoncé hier sur France 2 DSK, le jour où on aura compris pourquoi l’Europe n’arrive pas à faire de croissance, on aura tout compris !

 

Manque d’investissements ? De recherches ? D’innovations ? Coût du travail trop élevé ou matelas social trop important ? La réponse doit être un mélange de ces différents facteurs.

 

Quoi qu’il en soit, ces problèmes de croissance hyper molle additionné aux problèmes de nos amis Grecs, l’Europe ne s’en sort pas.

 

 

 

La monnaie unique semble se relever depuis la journée de jeudi. Alors qu’il a touché un plus bas d’environ 1.21USD, l'euro a relevé la tête et affiche une cotation d’un peu plus de 1.24USD.

 

 

 

Je pense que les marchés vont rester nerveux encore un bon moment, peut être un mois, voire plus. A court terme, je ne vois vraiment pas ce qui pourrait rassurer les opérateurs de marchés et investisseurs, alors même que la bonne saison des résultats partout dans le monde n’a pas suffit à prendre le dessus sur le cas de la zone Euro.

 

 

 

Il parait que l’Europe s’est toujours fondée et améliorée en période crise…si ça peut rassurer certains …